Baromètre du marché, profils des usagers et perceptions sur les EDP (ou nvei): la vérité des chiffres !

Dans le cadre du salon Autonomy, le "Baromètre Fédération FP2M/Smart Mobility Lab" a dévoilé les premiers chiffres de vente sur la micro-mobilité... et les chiffres sont plus impressionnants que les meilleurs des prédictions !

1 735 228 EDP (mécaniques et électriques réunis) vendus en France en 2017 pour un chiffre d'affaire de 195,4M€ !

Progression de 56% entre 2016 et 2018 et prévue de 32% pour 2018 !

Ces chiffres sont plus qu'impressionnant de par la progression spectaculaire. pour exemple:

  • Les EDP électriques de "mobilité" (excluant le loisir tels que les hoverboards) c'est 101 000 produits en 2017 contre un peu plus de 257 000 vélos électriques (+ 90%) qui ont bénéficié de l'aide à l'achat de l'état et des autorités locales
  • L'ensemble des EDP c'est 1,7 millions contre 2,8 millions de cycles (électriques et mécaniques) en 2017.

 

 

LE MARCHÉ DES e-EDP : TYPES D'e-EDP, PROFILS D'UTILISATEURS, PRÉVENTION ET RISQUES

Réalisée par le bureau de prospective Smart Mobility Lab pour le compte de l'Association de la Prévention Routière et le soutien de Allianz et la FP2M

 

 

Les deux études qualitatives et quantitatives sur les usages des EDP seront disponibles sur le site de l'APR !


Le site "Service-public.fr" change de braquet

Depuis quelques jours nous recevons à la FP2M des questions d'utilisateurs d’EDP électriques affolés par la récente mise à jour du site "Service public fr".

D'un texte qui prônait la tolérance responsable (25 km/h pistes cyclables et 6 km/h trottoirs) le site piloté par l'administration, qui est censé être un service AU public pour les aider à gérer des réalités de situation bien au-delà des rigidités réglementaires, se réfugie désormais derrière l'application sans nuance de textes de loi qui n'ont jamais pris en compte tous les nouveaux engins de déplacement, de taille réduite, légers et électriques.

 

Désormais, le site "https://www.service-public.fr" indique les dispositions du code de la route; des amendes et des sanctions en veux-tu en voilà pour tous les utilisateurs d'Engins de Déplacement Personnel électrique.

Et quid des millions (oui, des millions, notre baromètre marché va vite vous le montrer) d'utilisateurs qui en retire un vrai service de mobilité exclusive, qui l'ont intégré comme une part modale de leurs déplacements ?

Quid de tous les professionnels qui font découvrir les beautés de nos villes, des campagnes grâce à ces nouveaux engins flexibles, légers et amusants ?

 

A quelques semaines de l'envoie en discussion - promis par la ministre des transports madame Élisabeth Borne - d'un texte qui viendra réglementer l'utilisation, sur l'espace public, des e-EDP, était-il si urgent de communiquer sur ces textes extrêmement sévères , de faire peur à des millions d'utilisateurs et de mettre en péril toute une filière en plein décollage ?

Il faut rappeler cependant que la France est aujourd'hui l'un des pays leader sur ces questions de micro mobilité en Europe tant en terme de volume du marché que dans l'attitude, jusqu'ici, très conciliante des autorités qui accompagnent le développement des ces nouvelles mobilités. En communiquant de façon si froide, elle entre en contradiction avec tous les discours sur la nécessaire diversification des moyens de transport.

La FP2M, ainsi que tous ceux qui voient demain, espère que le gouvernement, qui a toujours prôné l'innovation positive et la capacité à changer les paradigmes, continuera à accompagner le développement des mobilités alternatives.


La Fédération FP2M sur le salon Autonomy: "Baromètre FP2M/Smart Mobility Lab" dévoile les premiers chiffres de vente sur la micro-mobilité...

La micro-mobilité est d'actualité et tout le monde en parle ! Trottinettes, roues, ... tout le monde les voit.

Une éclosion soudaine et un taux d'adoption qui grimpe à une vitesse exponentielle  depuis 2 ans montre à quel point les EDP répondent à une demande très forte de la part des français. Et les différents  Ministères; des Transports à l'intérieur en passant par l'écologie et l'économie, sont mis à contribution sur les questions d'usage de ces nouveaux modes de mobilité dans les espaces publics... Mais concrètement, que représente cet écosystème, et quels sont les chiffres derrière ce nouveau phénomène ?

 

Grande Halle de la Villette, Paris.18-20 Oct. 2018

 

La Fédération des Professionnels Micro-Mobilité (FP2M) et son partenaire Smart Mobility Lab, l'expert en micro-mobilité, vont livrer les données pour mieux comprendre les enjeux sociétaux et économiques de ces nouveaux types de mobilité.

 

Sur le prochain salon Autonomy (Stand C35), la fédération FP2M donne des chiffres et aide à objectiver ce nouveau phénomène.

Le vendredi 19 Octobre 2018, à partir de 15h45, salle "Autonomy Lab", présentation des:

  • BAROMÈTRE FP2M/SMART MOBILITY LAB DU MARCHE DE LA MOBILITÉ: la taille de ce marché aujourd'hui, sa progression depuis 2016, la par des engins "mobilité" versus engins "loisirs", les canaux de distribution... vous saurez tout !
  • ÉTUDE LES FRANÇAIS ET LES E-EDP (FP2M/SMART MOBILITY LAB/ALLIANZ/ASSOCIATION DE LA PRÉVENTION ROUTIÈRE): Qui sont les utilisateurs des E-EDP , Quel nombre de kilomètre parcourent-ils par jour, quel part modal représente leur utilisation des E-EDP mais aussi; quel est la perception réelle des français sur ces nouveaux engins, sont-ils prêt à les adopter, quels sont leurs craintes...
  • LES TROTTINETTES EN LIBRE SERVICE (SMART MOBILITY LAB): qu'en pensent les français, quels utilisations, quelle perception, business model d'avenir ...
  • TABLE-RONDE D'ÉCHANGE sur les nouvelles mobilités en présence notamment de : Véronique Michaud (secrétaire générale du Club des Villes et Territoires Cyclables), Grégoire Hénin (Vice-Président de la FP2M, CEO de Micro Mobility France) et Delphine Asseraf (Head of Mobility chez Allianz France).

 

Venez nous voir... Stand C35

 

 

 

 


Projet de loi d'orientation des mobilités: Une grande déception qui pourrait déboucher sur le succès - 1ère analyse

Cette publication est protégée par un mot de passe. Pour la voir, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :



Le libre service en micro mobilité: Lime et les fenêtres d'opportunités

Le 25 Juin dernier, avec tambours et trompettes, l’opérateur américain de service de trottinette en libre-partage dit « dockless » ou « free floating », LIME, débarquait à Paris et mettait en émois aussi bien les médias grand public que les autorités de la ville de Paris qui semblaient découvrir que ces nouveaux moyens de micro mobilité sont déjà largement adoptés par une population urbaine avide de solutions accessibles, légères, simples et écologiques.

Ce nouvel acteur, en attendant l’arrivée d’autres qui sont dans les starting-blocks, excite et inquiète en même temps les acteurs et usagers traditionnels.

A la FP2M nous considérons que ce sont des acteurs importants de ce marché en explosion qui laissera la place à tout le monde et qu'il nous faut accompagner dans leur déploiement et aussi bénéficier de leurs expériences dans les autres villes où ils se sont installés.

Il est évident que le service Lime a ce pouvoir de visibilité qui permet d'imposer encore plus les trottinettes électriques dans le paysage des villes, de montrer aux autorités administratives et locales qu'elles remplissent un vrai besoin dans la chaine multimodale des transports urbains et aux habitants des centre urbains ainsi que des périphéries que l’éventail de possibilités qui leur est (sera) offert est sans limite.

 

La filière traditionnelle est parfaitement consciente que de ces nombreux utilisateurs d'opportunité que le libre-service touche, une fois convaincus de l'utilité de la micro mobilité électrique, auront tendance à s'équiper de leur propre matériel pour plus de confort. C'est le phénomène qui a déjà été constaté sur le vélo avec l'arrivée du Vélib à Paris il y a quelques années. Le libre-service ne « vole » pas des clients aux magasins mais crée de nouveaux usagers. Le libre-service n'est pas l'ennemie de l'achat direct, au contraire, il répond à des besoins ponctuels existant et peut être un apporteur d'affaire pour l'économie traditionnelle de la vente.

 

Par contre, la FP2M a une grosse inquiétude sur le moyen termes sur laquelle elle veut mettre son énergie à réfléchir, avec d’autres, au moyen de la prendre en compte : Le libre-service va toucher certains utilisateurs qui ne sont pas des habitués du déplacement en trottinette, même mécanique. Les problématiques de prise en main des engins (formation à l’utilisation) pouvant monter à 24 km/h, la très faible connaissance des règlements d’utilisation et des contraintes de circulation ainsi que les potentiels comportements inadéquats et inciviques que l’on ne voit quasiment pas chez les utilisateurs de la première heure des nouveaux engins de micro mobilité vont avoir tendance à augmenter et ces nouveaux utilisateurs risquent de perturber l’image de la trottinette et le paysage économique des EDP (Engin de Déplacement Personnel) dans le moyen termes. Ceci nous pose question.

 

La communication autour de la loi de mobilité du 20 juillet dernier n'a pas répondu à nos attentes car rien de précis n'a été dit sur la future réglementation, mais des règles plus précises devraient être proposées par le gouvernement lors de la communication du Plan vélo le 10 septembre prochain. Les orientations sur lesquelles la FP2M semblent avoir eu une certaine écoute seraient "Voies cyclables + chaussées à 30 km/h", mais des arbitrages seront toujours nécessaires quant aux voies de rabattement en cas de non présence de piste cyclables : trottoirs ou chaussées. Rappelons que la FP2M est pour une non interdiction généralisée mais de laisser aux autorités locales la main pour restreindre ou non l’utilisation des EDP sur certains espaces en fonction de la réalité du territoire.

Cette nouvelle loi, précise nous le souhaitons, et positive pour la filière (industrie et utilisateurs) nous l’espérons, donnera à la FP2M la possibilité de communiquer largement sur cette réglementation mais sera aussi une superbe fenêtre pour des actions de communication prévention/information auprès du grand public associant tous les acteurs ; utilisateurs, professionnels au travers la FP2M, autorités locales, pouvoir public, opérateur du libre-service).

 

A savoir que, Lors du prochain salon Autonomy sur la mobilité urbaine (18 au 20 octobre 2018, parc de la Villette), la FP2M souhaite prendre la parole pour : communiquer sur les chiffres du marché que nous sommes en cours de collecte au travers du Baromètre marché et, le cas échéant, discuter des orientations réglementaires (qui auront été communiquée) et de leurs impacts sur le marché en général.

 

info [@] e-fpmm.fr


Loi d'orientation des mobilités: la communication officielle

"Nicolas Hulot, ministre d’Etat, ministre de la Transition écologique et solidaire et Elisabeth Borne, ministre chargée des Transports, ont détaillé aujourd’hui les engagements de l’Etat en faveur de la mobilité propre et de la qualité de l’air. Pour accompagner les collectivités territoriales, la loi d’orientation sur les mobilités détaille des mesures permettant de changer de paradigme et de soutenir une mobilité du quotidien plus propre et plus solidaire."

 

Vous pouvez retrouver le texte ici: https://www.ecologique-solidaire.gouv.fr/letat-sengage-aux-cotes-des-collectivites-mobilite-propre-et-contre-pollution-lair

 

En attendant un article plus détaillé, une analyse à chaud concernant les EDP:

 

Une énorme déception car le texte ne comporte pas les très attendu règles d'utilisation de l'espace publique qui soient claires et positive pour toute la filière (professionnels comme utilisateurs,  et donc le floue actuel reste d'actualité.  Nous savions que les discussions en cours étaient très dures, notamment les arbitrages sur le rabattement en cas d'absence de voies cyclables (Les orientations à ce jours seraient "Voies cyclables + chaussées à 30 km/h", et en cas de nécessité de rabattement: chaussées  donc assimilation totale au cycle ou trottoirs et création d'une catégorie spécifique pour les micros mobilités) et manifestement le gouvernement n'est pas encore totalement parvenus à un compromis.

 

et un espoir immense en voyant que le gouvernement a conscience des grandes opportunités économiques du marché de la micro mobilité et entend les soutenir ("L’émergence de nouveaux marchés liés à la mobilité propre, grâce à un assouplissement du cadre réglementaire et un soutien financier fort de la puissance publique" et "marché du vélo et autres engins de déplacements personnels")

 

RENDEZ-VOUS DONC AU 10 SEPTEMBRE quand sera communiqué le PLAN VÉLO avec, nous l'espérons fortement, des règles claires d'utilisation des EDP.

 

Le communiqué de presse officiel se trouve ici.


Assemblée Générale de la FP2M !

 

La Fédération des Professionnels de la Micro-Mobilité (FPMM) a le plaisir d'inviter ses membres à sa quatrième Assemblée Générale qui se tiendra le 27 Avril 2017, de 10h à 15h30.

 

 

Cette assemblée générale aura pour principaux objectifs de faire un bilan d'activité de la FP2M (lancement des études, normalisation, loi EDP, membres, etc…) et de rediscuter et valider les actions prioritaires pour la seconde moitié de l’année 2018.

Exemples des points de l'agenda:

  1. Point sur le baromètre Marché
  2. Information sur l’étude nationale « usagers »
  3. Point normalisation sur la prEN 17128 "Véhicules électriques personnels" (status et échéances) et Autres normes d'intérêt
  4. Interventions de la FP2M auprès des administrations et autres organismes
    • Commission CNSR : information
    • Intervention auprès des ministères (économie, intérieur)
    • Actions auprès des autorités locales/députés
  5. Point règlementaire
    • Loi d’orientation des mobilité : information à date
    • Directive Assurance (MID) : Rappels
  6. etc...

 


L’Assemblée Générale sera suivi par une réunion de travail de 1h30 avec les équipes de l'agende de prospectives Smart mobility Lab pour définir et valider les indicateurs Marché qui feront l’objet d’un suivi par le Baromètre « MicroMobilité » co-financé par la FP2M. La collecte de données débutera au 1er Mai et une première restitution est prévue courant Juin 2018.

 

 

Vous êtes cordialement invité à nous rejoindre pour la défense des intérêts des nouveaux engins de déplacement !


Vers un encadrement des EDPs: la LOM approche

Les bruits - très forts - de couloir confirment que la la d’orientation sur les mobilités (LOM) qui devait être présentée en avril au Parlement le sera, pour discussion, courant du mois de Mai 2018 pour une mise en application estimée en septembre 2018.

Pour cette LOM, les discussions semblent achoppées sur les questions extrêmement sensibles de la réforme du transport ferroviaire mais aussi sur les discussions touchant les infrastructures qui nécessiteront, très certainement, des engagements financiers importants.

 


Lors des dernières discussions et échanges avec les autorités administratives impliquées (DGTIM, CRSR, DGE, etc...) un grand sujet d'inquiétudes a mobilisé la FP2M car des textes se seraient orientées vers un "assimilation des EDP aux cycles avec la possibilité d'interdire certaines voies cyclables".
Il est évident que ces orientations ne peuvent pas être acceptées par les professionnels de la micro mobilité. Un renvoie de tous les utilisateurs sur la chaussée, avec interdiction de certaines pistes cyclables, tuerait le développement de ces engins de mobilité qui font parti du futur des déplacements urbains.

La FP2M a mobilisé grandement les acteurs en faveur d'un encadrement raisonnable de l'utilisation des EDP et a soumis directement au ministère de l'économie les propositions raisonnables dont elle est porteuse. Le courrier de la FP2M semble avoir trouvé, au cabinet du ministre de l'économie, des oreilles compréhensives et attentives aux besoins de cette nouvelle filière en maturation.


La Micro mobilité pour Le concours "Smart Move Challenge"

Organisé par le GIE Objectif transport public (en charge de la "The European Mobility Exhibition" qui se tiendra à Paris du 1é au 14 Juin 2018);  le concours "Smart Move Challenge" s'adresse aux innovateurs dans le secteur de la mobilité des personnes.

Si vous êtes intéressés, n'hésitez pas à porter l'usage des Engins de Déplacement Personnel électriques !

 

 


[FP2M Micro-mobilité] Point d'activité Janvier 2018

Cette publication est protégée par un mot de passe. Pour la voir, veuillez saisir votre mot de passe ci-dessous :