Les rendez-vous de la FP2M en 2023 !

De nombreux rendez-vous pour les acteurs de la filière en 2023

  • Atelier « Conformité, normes et mise sur le marché des trottinettes électrique » avec le laboratoire SGS - Février 2023
  • Atelier « Filière 360° de recyclage FP2M/SCRELEC, Ecologic » – mars 2023
  • Séminaire « Micro-mobilité et réindustrialisation » - Mars 2023
  • Atelier « Présentation du baromètre de la distribution SML/FP2M 2022 » – Avril 2023
  • Séminaire « Les micro-mobilité et les territoires » – Mai/Juin 2023
  • Séminaire « Eco-responsabilité et réparabilité » – octobre 2023
  • Atelier « évolution du marché et de la réglementation Européen » – décembre 2023

Des réalisations et des livrables accompagnant le développement des micro-mobilités

  • Lancement du label « Qualité de service des ateliers de réparation »
  • Lancement du ChatBot pédagogique « Sensibilisation et prévention » à destination des professionnels et du grand public
  • Mise à disposition du référentiel « Diagnostique 1er niveau des batteries » à destination des professionnels (vente, SAV, collecteur)
  • Développement du brevet FP2M de « Formateur de en micro-mobilité »
  • 2 enquêtes type « omnibus » sur des sujets d’actualité


La Fédération des professionnels de la micro-mobilité est le représentant de toutes les organisations qui ont un intéêt économique au développement des nouvelles mobilités.
Son objectif princiapl est de créer des synergies, d'accompagner les montées en compétence de ses adhérents et de servir de relai entre la filière et lesporteurs de politiques publiques, qu'ils sooient nationaux ou locaux.
Vous souhaitez nous rejoindre ? contactez nous !

COMMUNIQUE DE PRESSE: Des infrastructures de qualité pour des mobilités plus sereines

Les utilisateurs d'engins de micromobilité en attente d'amélioration des infrastructures dédiées pour plus de sécurité

Etude menée pour l'observatoire de la micromobilité Mobiprox (programme CEE porté par la FPMM et l'association Prévention Routière)






Version PDF


COMMUNIQUE DE PRESSE: La hausse des prix du carburant incite près de 1 Français sur 2 à utiliser les nouvelles mobilités

La question du pouvoir d'achat est d'une actualité brûlante. Pour les français, les trottinettes électriques constituent une réponse forte concernant leurs besoins de mobilité.




Version PDF cliquez ici


COMMUNIQUE DE PRESSE: La sécurité routière dans les centres urbains a besoin de pédagogie, pas d’interdits

Paris, comme de nombreuses villes Françaises, ont besoin des trottinettes éléctriques !

En réaction à l'actualité brûlante autour de la reconduction ou non des services de locations de trottinettes en libre partage à Paris, la FPMM tient à rappeler son action en faveur de tous les modes de mobilités qui ont un impact positif sur les déplacements des Français. Sans émotion, en recourant aux faits et aux chiffres, la fédération demande une plus grande collaboration avec les porteurs de politiques locales, une meilleures prise en compte des apports positifs de ces mobilités et moins de dénigrements en mettant des loupes excessives sur des axes qui ne demandent qu'à être améliorés.




CliquezTéléchargez la version PDF ici


Le livre blanc de la micro-mobilité est disponible !

Les adhérents de la Fédération des professionnels de la micro-mobilité ont mis en commun leur très forte expertise du sujet afin de proposer aux décideurs politiques et privés, les porteurs de politiques publiques, les représentants du peuple et des usagers des transports en général ainsi qu'aux acteurs de l'écosystème des mobilités; ce livret qui se veut à la fois court et pédagogique, éclairant et ouvrant l'accès à une plus grande connaissance des problématiques et enjeux liés au développement des micro-mobilités.

La FPMM vous invite à découvrir ce document !

 

Please wait while flipbook is loading. For more related info, FAQs and issues please refer to DearFlip WordPress Flipbook Plugin Help documentation.

 

Les engins de micro-mobilité, notamment les engins de déplacement personnel (trottinettes électriques, gygoroues, gyropodes, skate électriques...) sont une réelle solution aux enjeux de décarbonation des mobilités, de désengorgement des villes et décongestion des transports en étant, ailleurs, les outils d'intermodalité le plus efficient sur lesquels peuvent compter les villes, les périphéries urabaines mais aussi les zones peu denses.


Les trottinettes électriques au secours du pouvoir d'achat !

Observatoire de la micro-mobilité

Dans un contexte de perte de pouvoir d’achat, l’usage des EDPM augmente !

Interrogés sur l’impact de la hausse des carburants, 65% des propriétaires déclarent se déplacer plus fréquemment qu’avant avec leur engin de déplacement personnel (trottinette électrique ou gyroroue)

Coût du carburant, inflation, crise énergétique, les problématiques rencontrées imposent aux Français des aménagements en matière de mobilité. Dans ce contexte, le programme Mobiprox a souhaité interroger les panélistes de son observatoire afin de recueillir leurs avis concernant la hausse des prix de l’énergie et l’impact sur leurs déplacements. Les deux tiers déclarent utiliser moins souvent leur voiture/moto quant 65% répondent avoir renforcé leur usage au quotidien des engins de micro-mobilité et 43% d’entre eux déclarent ont souvent recours aux transports en commun ou au co-voiturage en plus de la marche du vélo ou de la trottinette mécanique (à 57%).

De plus, près de la moitié confie se déplacer moins souvent (télétravail, regroupement de course).

La hausse des carburants incite à un usage plus important des Engins de Déplacements Personnel à Moteur

Près de 2 panélistes interrogés sur 3 déclarent que la hausse du coût des carburants a un impact direct sur leur mobilité et renforce l’utilisation de leur trottinette électrique ou gyroroue. Ils estiment ainsi réaliser des économies financières : 77% d’entre eux en font le constat. Une économie qu’ils évaluent entre 30 et 100 euros par mois pour 50% d’entre eux et qui va jusqu’à 300 euros pour les utilisateurs qui ont totalement décarboné leurs déplacements.

 Semaine européenne de la mobilité : Le programme Mobiprox se mobilise pour plus de prévention des risques routiers

A l’occasion de la semaine européenne de la mobilité qui se déroulera du 6 au 22 septembre 2022, la programme Mobiprox déploiera 18 journées de sensibilisation aux risques routiers. En entreprises, sur places publiques (Calais, Dreux, Sélestat) ou lors d’évènements grand public (foires de Clermont-Cournon, Loudun et Caen), le dispositif aura pour seul objectif de sensibiliser un maximum de personnes à l'écomobilité et apprendre les bonnes pratiques à trottinette électrique ou à gyroroue.


Version PDF cliquez ici






Etude réalisée à partir d’un panel de 674 possesseurs de trottinettes électriques ou gyroroues, tous membres du panel Mobiprox, co-piloté par OpinionWay et Smart Mobility Lab.

L’échantillon a été interrogé par questionnaire auto-administré en ligne sur système CAWI (Computer Assisted Web Interview).

Les questionnaires comprenant 15 à 20 questions sont administrés chaque mois auprès des panélistes depuis novembre 2020.

Mobiprox, le programme CEE dédié à la micro-mobilité

Initié en 2020 par la FP2M et l'association Prévention Routière, l'une des missions de Mobiprox (voir le site www.mobiprox.fr) est de " Mieux faire connaître ces nouvelles mobilités dans toutes leurs composantes (prévention, économie d’énergie, réglementation, usages)".

Le programme MOBIPROX répond à 3 objectifs :

  • Evaluer l’impact énergétique des mobilités en Engin de Déplacement Personnel Motorisé (EDPM).
  • Mieux faire connaître ces nouvelles mobilités dans toutes leurs composantes (prévention, réduction d’énergie, réglementation, usages).
  • Constituer un observatoire des micromobilités, accessible au grand public.


SÉMINAIRE SUR LA RÉPARABILITÉ DES EDPM

SEMINAIRE

La Fédération des Professionnels de la Micro-mobilité poursuit son travail et organise un séminaire sur le thème de la Réparabilité des EDPM le 11 Octobre prochain afin de mobiliser les professionnels du secteur sur les enjeux d'allongement de la durée de vie des engins et leurs impacts environnementaux. 

Cette rencontre se fera uniquement sur invitation. 


L’immatriculation des EDPM n’est pas la solution !

La Fédération des Professionnels de la Micro-Mobilité , syndicat professionnel représentatif de la filière qui regroupe 49 entreprises de toutes tailles et activités, a souhaité prendre la parole au vu de la proposition de texte n° 732 (2021-2022).

Il semble plus que nécessaire que les autorités publiques, les représentants nationaux mais aussi tout l'écosystème des mobilités prennent en compte les réflexions, longues, qui ont déjà porté sur ce sujet.

Ci-dessous un communiqué de presse qui pourra mieux éclairer le sujet.
La Fédération se met à la disposition de tous les acteurs concernés pour continuer à avancer sur les sujets de sécurité de l'usage pour un développement responsable de ces mobilités du quotidien.


Accédez au Communiqué de Presse en cliquant ici


COMMUNIQUÉ DE PRESSE : Agir sur la prévention est plus que jamais nécessaire

Le Programme MOBIPROX a mis en place plus de 100 actions de sensibilisation dans toute la France d'ici la fin de cette année, afin d'éviter des accidents dus au manque de connaissances. 

Découvrez ci-dessous Notre Communiqué de Presse.

 




VERSION PDF DU CP


Édito : La sensibilisation aux micro-mobilités comme outil d’accompagnement du changement

La sensibilisation, la formation, l’échange et l’initiation sont des outils indispensables si l'on veut une transformation radicale des mobilités de proimité. A nous tous, acteurs des mobilités, de prendre le taureau par les cornes.

Le programme Mobiprox permet depuis plus d’un an à la FPMM et à l’association Prévention Routière à ses nombreux ambassadeurs de rencontrer une grande population de personnes intéressées, concernées ou simplement curieux des nouvelles mobilités. A ce jour, près de 7 000 personnes sont venus sur les différents stands du programme, touchant plus de 62 localités et avec une variation forte des profils ; âge, genre, catégorie socio-professionnels, centres d’intérêt etc…

Porté par le dispositif des Certificats CEE, soutenu par le ministère de la transition écologique et l'Ademe, financé par TotalEnergie, Mobiprox est une initiative unique en son genre.


Le programme MOBIPROX répond à 3 objectifs : Évaluer l’impact énergétique des mobilités en EDPM, mieux faire connaître ces nouvelles mobilités et constituer un observatoire des micro-mobilités.

Ce programme apporte un regard inédit au niveau mondial sur les micro-mobilités. Une vue d’une pertinence rare sur les impacts des mobilités de proximité. Au-delà des rapports d’une valeur inestimable et de la mise en place de l’Observatoire des micro-mobilité, une leçon majeure ressort de cette expérience ; la nécessité d’accompagner les révolutions des mobilités auprès de tous les publics si l’on veut que les changements soient acceptés et donc pérennes.

 

Que les villes soient grandes ou petites, qu’il s’agisse d’association ou de colloques professionnels, les gens ont besoin d’être informés, ils ont besoin que l’on leur donne le sens de toutes ces évolutions. Et cela, surtout en ne s’arrêtant pas aux seuls « adopteurs » enthousiastes des trottinettes et autres gyroroues.

 

L’une des grandes leçons décès actions de sensibilisation c’est de voir l’appétence qu’on les appelés « haters », de ces nouvelles mobilités, les pourfendeurs les plus virulents, pour avoir le sens de tout cela. Le rejet vient, très souvent de l’incompréhension face à l’explosion des usages, des interrogations sur les réels besoins remplis par ces EDPM. Le refus, très souvent, a pour origine la non-connaissance – existence de règles notamment, et l’appréhension.

 

L’expérience de Mobiprox montre que, au-delà de sensibiliser sur les règles existant, d’échanger sur l’impact des micro-mobilités, initier une population désireuse de tester des engins les voies du succès de ces nouvelles façon de se déplacer semblent assez claires : laisser s’exprimer les peurs et les appréhensions, laisser s’ouvrir les vannes du ressentiment, écouter sans juger, tendre l’oreille sans préjuger puis rassurer avec bienveillance, expliquer avec patience et surtout argumenter avec des chiffres, des études, des données. Si l’on veut avancer, il faut accompagner.

Avec toutes ces villes qui s’ouvrent aux nouvelles mobilités partagées, toutes ces collectivités qui se voient approcher par des opérateurs désireux d’apporter de nouveaux services sur des territoires qui voient des populations utilisatrices de EDPM croître sans cesse ; la question de la sensibilisation est plus que posée. Les autorités publiques, les décideurs se doivent de la prendre en compte. Sans idéologie, avec pragmatisme.


Mobiprox_infographic_05.22 (1)

Les nouvelles mobilités, les micro-mobilités, ne disparaitront pas. 900 000 trottinettes vendues en 2021, plus de 30 000 engins en libre-service dans plus de 30 villes, plus de 2,5 millions d’utilisateurs. Il ne s’agit pas d’un phénomène éphémère. Il s’agit d’un fait qui va s’ancrer. Pour que cela se fasse avec un minimum de turbulence, pour que la révolution dans nos villes continue de façon apaisée ; la conduite du changement est nécessaire. La sensibilisation, la formation, l’échange et l’initiation sont nécessaire. A nous tous, acteurs des mobilités, de prendre le taureau par les cornes.

Jocelyn LOUMETO
Délégué Général FPMM