Baromètre du marché de la micro mobilité 2019

.

Avec 1,861 millions d’EDP* (Engins de Déplacements personnels) vendus en 2019, et une tendance toujours à la hausse au premier trimestre 2020, la micro-mobilité, reconnue comme mode de mobilité à part entière (inscrite au code de la route depuis 2019), apporte aujourd’hui une réponse concrète aux nouveaux enjeux de mobilité et particulièrement à partir du 11 mai.

« La vente en 2019 de plus de 478 000 trottinettes électriques en France (+105% croissance en volume) symbolise l’appropriation massive par les Français d’un mode de déplacement de plus en plus prisé au sein de nos villes. C’est une solution de déplacement personnel adoptée tout le long de l’année, et particulièrement recommandée durant la crise sanitaire que nous traversons. Les EDPM, en tant qu’engins de déplacement personnel motorisés assurent la sécurité sanitaire de leurs possesseurs, en répondant aux besoins profonds d’une mobilité légère, pratique et efficace. Le baromètre FP2M / Smart Mobility Lab confirme ce basculement vers un usage massif des engins de micro-mobilité sur le segment mobilité urbaine (934 000 engins vendus en 2019 pour 194,1 M€ de CA). »

Jean Ambert, CEO de Smart Mobility Lab.

.

UNE BAISSE SIGNIFICATIVE DES ENGINS DE MOBILITÉ LOISIRS AU PROFIT DE LA MOBILITÉ URBAINE

En volume, le marché électrique continue sa croissance malgré une baisse significative des ventes d’hoverboards (star de la mobilité loisirs), qui passent de 302 000 unités vendues en 2018 à 82 000 en 2019. En revanche le marché des trottinettes électriques (star de la mobilité urbaine) explose et connaît une croissance de 74 % en valeur (190,9 M€) et de 105 % en volume avec 478 800 unités vendues.

.

478 000 trottinettes électriques vendues et des demandes de la part d’entreprises pour aider le retour de leurs salariés à partir du 11 mai

Produit phare de la mobilité douce et durable, la trottinette fait l’objet de demande de la part d’entreprises soucieuses d’accompagner leurs salariés à limiter leurs trajets en transport en commun ou en voiture. Plusieurs avantages sont mis en avant : – la nécessité de proposer un mix-transport bas carbone aux salariés soucieux de leur impact environnemental – la praticité et la facilité de stockage en toute circonstance (bureau, domicile, transport en commun, voiture) – un moyen de mobilité « transportable » notamment pour les derniers kilomètres, pour les salariés en déplacement multimodal intégrant les transports en commun, ou garés en périphérie des villes pour terminer leur trajet.

En 2019, le marché de la micro-mobilité reste largement dominé par les trottinettes mécaniques et électriques qui représentent à elles seules 68 % du marché. Les engins avec selles (mini-scooters, draisiennes, trottinettes) séduisent par leur praticité et continuent leur croissance.

TROTTINETTES MÉCANIQUES : Volume : 1 254 800 (+18 %) / Valeur : 66.5 M€ (+7%)
TROTTINETTES ÉLECTRIQUES : Volume : 478 800 (+105 %)/ Valeur : 190.9 M€ (+ 74 %)
HOVERBOARDS : Volume : 82 000 (-267%) / Valeur : 12.6 M€ (-10 %)
ENGINS AVEC SELLE : Volume : 29 000 (+244 %) / Valeur : 8.5 M€ (+136 %)
GYROROUES : Volume : 5 500 (+31 %) / Valeur :4.8 M€ (+ 25 %)
GYROPODES : Volume : 1 700 (-22 %) / Valeur : 2.4 M€ (-21 %)
SKATE BOARD ÉLECTRIQUE : Volume : 7 700 / Valeur : 1.0 M€

0 thoughts on “Baromètre du marché de la micro mobilité 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *